Traumatologie sportive : les techniques de cryothérapie

Tendinite, entorse, crampe musculaire, hématome... les traumatismes liés à la pratique du sport vous incombent, en tant que professionnel de la santé, une prise en charge rapide afin de limiter les lésions et éventuelles séquelles. Quel que soit le niveau de pratique de votre patient ou la discipline pratiquée, une décision immédiate peut avoir des conséquences importantes sur le pronostic final. La cryothérapie est certainement la méthode référente en traumatologie du sport. Elle permet de calmer les douleurs et diminuer les œdèmes. Petit tour d’horizon sur les différentes techniques de thérapie par le froid qui existent aujourd’hui dans le secteur de la médecine du sport.

 

La cryothérapie à gaz

 

La cryothérapie à gaz a un effet anti-inflammatoire, vasomoteur et analgésique. Elle permet un drainage des œdèmes, une diminution de la contraction musculaire et un ralentissement de la conduction nerveuse. Généralement sous forme de spray, la cryothérapie à gaz s’applique sur la zone à traiter, en protégeant d’une serviette les zones avoisinantes et en pulvérisant par un balayage à une distance de 15 à 20 cm. Elle peut être appliquée plusieurs fois par jour en fonction de l’importance du traumatisme. Cette technique permet une reprise rapide du pratiquant sportif et est largement utilisée lors de compétitions à forte renommée.

 

La cryothérapie par poche de gel

 

La cryothérapie par poche de gel froid ou cryogel permet de traiter efficacement les lésions tendino-musculaires et les inflammations par application locale. Elle réduit la douleur du patient, aide à diminuer les hématomes et accélère l’élimination de l’acide lactique accumulé dans les masses musculaires pour une récupération plus rapide. Généralement sous forme de compresse souple hermétique, elle épouse la forme du corps pour une efficacité jusqu’à 20 min.

 

Le gel réfrigérant à l’arnica

 

Le gel à l’arnica, plante appelée également « herbe aux chutes », permet la résorption des saignements traumatiques liés aux petits chocs pouvant provoquer des ecchymoses ou à la fatigue musculaire. Il procure une sensation de froid et apaise la douleur. Il s’applique en massages légers plusieurs fois par jour.

Ces 3 techniques de thérapie par le froid vous permettent ainsi d’anticiper les blessures plus ou moins urgentes de vos patients qui bénéficieront d’une récupération optimale et l’élimination des risques de séquelles.